30 janvier 2023, 08:54
prim-nordpasdecalais

Offres d’emploi frauduleuses, attentifs ensemble

Les sites emploi préviennent la présence d’offres d’emploi frauduleuses sur leurs plateformes en mettant en place des systèmes de validation et de contrôle. Les candidats, grâce leur bon sens, peuvent éviter de tomber dans les pièges de certaines pratiques, surtout lorsque leurs recherches les mènent sur des sites peu ou pas sécurisés.

 

Les points d’attention

 

« Gagnez facilement de l’argent… ». On peut trouver ce type d’appât dans des offres d’emploi publiées sur des sites d’annonces généralistes non spécifiquement dédiés à l’emploi. Comme vous le savez, l’argent facile flirte souvent, au mieux, avec la combine, au pire, avec la fraude. Votre mission d’intermédiaire dans des transferts de paiement par exemple, si vous l’acceptez, s’apparentera à du blanchiment d’argent, rien que ça. Autre classique, l’arnaque aux réexpéditions vers des destinations exotiques. Si vous tombez dans le panneau, vous voilà intermédiaire sans le savoir d’un réseau de voleurs de numéros de cartes bancaires qui achètent des biens sur Internet, les font livrer chez vous pour que vous les leur ré adressiez. Le salaire promis en échange de l’accomplissement de cette mission ? Vous ne le toucherez qu’en rêve… Le boom des réseaux sociaux peut profiter à ces pratiques frauduleuses étant donné qu’ils sont un nouveau canal de diffusion d’annonces en tous genres.

 

« Ce type d’annonce frauduleuse est assez facile à identifier, les entreprises sont généralement implantées à l’étranger. Le contenu de la mission et la rémunération sont des indicateurs de fraude potentielle. Beaucoup d’entreprises ne précisent pas dans leurs annonces la fourchette de salaire, si quand elle est indiquée, elle est complètement hors marché, trop alléchante, dites-vous que c’est douteux », signale Nazanin Nezam, directrice produit Europe du Sud chez Monster. De même, certaines annonces vous conduisent vers de la vente pyramidale, illégale en France ou encore, des entreprises se font passer pour des franchises alors qu’elles ne le sont pas. Gare également aux numéros surtaxés : lorsque vous postulez, vous êtes invité à appeler un numéro en 08 99 à 0,34 euros/minutes pour passer un entretien d’embauche supposé. Autre piège répandu, le phishing ou hameçonnage dont vous pouvez être victime par mail ou par SMS. Cette pratique consiste à recueillir des informations d’identification personnelle en se servant du nom d’une entreprise connue. Sachez que jamais un site emploi ne vous demandera d’informations confidentielles.

 

Des dispositifs anti-fraude sur les sites emploi

 

Pour limiter le risque d’annonces frauduleuses, les sites emploi qui ont pignon sur rue mettent en place des dispositifs anti-fraude, plus ou moins élaborés selon les moyens qu’ils décident d’investir. Chez Monster, afin de pouvoir valider l’achat d’un pack d’annonces, une entreprise est soumise en amont à une vérification de toutes ses informations administratives. De plus, le jobboard donne un accès sécurisé par personne, dispositif qui permet de faire échouer toute tentative de piratage. Par ailleurs, Monster a mis en place un système de contrôle qui repère les lectures non humaines de sa base de CV, effectuées par des outils de scan. Des lectures avec un trop grand nombre de pages vues, trop rapidement, pour être honnêtes. « Cette surveillance comportementale nous permet de repérer les activités suspectes », explique Nazanin Nezam. Enfin, les liens qui peuvent apparaître dans les annonces sont vérifiés par Monster et s’ils comportent des codes douteux, signes qu’ils peuvent installer des logiciels malveillants sur votre ordinateur, ils sont désactivés.

 

Le bon sens du candidat, l’autre anti-fraude efficace

 

Le premier réflexe de bon sens du candidat consiste à ne pas déposer son CV sur un site en lequel il n’a pas entièrement confiance car ses coordonnées pourront être utilisés pour du hameçonnage. Et s’il reçoit un email dont l’expéditeur est incertain, « le candidat doit se connecter directement sur le site auquel il est fait référence au lieu de cliquer sur le lien contenu dans le message », rappelle Mme Nezam. Ensuite, la lecture attentive de l’annonce doit lui permettre de déceler les pièges qu’elle lui tend, syntaxe et orthographe approximatives doivent éveiller les soupçons.

 

Monster vous conseille sur cette page du centre de sécurité sur les bons réflexes à adopter pour éviter notamment le vol d’identité. Et vous invite à signaler toute offre qui vous paraîtrait douteuse en cliquant sur le bouton « Signaler » visible sous chaque annonce – précision, votre action est anonyme. Il existe aussi un formulaire où vous pouvez expliquer ce que vous avez repéré. Monster dans tous les cas vous répond, soit par un simple accusé de réception, soit par une réponse développée, parfois assortie de conseils, quand la situation le nécessite.

Sommaire
A partager sur
Facebook
Twitter
LinkedIn
A lire aussi