20 avril 2024, 16:47 PM

Les différentes étapes d’organisation d’une journée sécurité au sein de l’entreprise

L’organisation d’une journée sécurité doit être précédée d’une démarche incontournable qui comprend trois phases obligatoires :

  • l’identification et l’évaluation des risques ;
  • la planification ;
  • la réalisation et l’évaluation

La journée sécurité est la concrétisation proprement dite de la phase d’étude de la démarche sécurité.

 

Les phases de la démarche la sécurité

 

L’identification et l’évaluation des risques

Cette première étape consiste à identifier tous les risques liés aux activités de l’entreprise. Cela inclut l’identification des dangers physiques ainsi que des risques environnementaux ou sanitaires. Après avoir identifié les risques, il est important de les évaluer pour déterminer leur gravité et leur probabilité d’occurrence. Pour ce faire, les membres du comité de sécurité examinent normalement plusieurs types de données telles que :

  • le nombre d’accidents de travail survenus sur une période considérée ;
  • l’occurrence de maladies professionnelles au sein de l’entreprise ;
  • les indicateurs des ressources humaines comme le taux d’absentéisme ;
  • les différentes causes potentielles des accidents de travail ;
  • les postes de travail à risque ;
  • les mesures de sécurité déjà établies, etc.

La planification

Cette étape consiste à la planification des mesures préventives à instaurer afin de réduire les risques et les vulnérabilités. La planification doit comprendre la fixation des objectifs que l’entreprise souhaite atteindre en tenant compte des risques identifiés. Elle doit également inclure la formulation des politiques de sécurité. Il est ainsi nécessaire de définir différents types de mesures comme :

  • les mesures techniques et organisationnelles ;
  • l’installation de dispositifs de sécurité tels que les caméras de surveillance, les alarmes, les portes sécurisées, les marquages au sol, etc. ;
  • la définition de mesures de sécurité logicielles telles que les pare-feu, les antivirus et les sauvegardes régulières, etc.

La formation des employés sur la sécurité.

Dans cette deuxième phase, il est primordial d’informer les salariés, car la tâche s’effectue en étudiant sur terrain les différents postes de travail. À ce stade, les responsables sécurités mettront au point les mesures nécessaires pour éviter les risques professionnels.

 

La réalisation et l’évaluation

Il s’agit de la mise en place et du suivi de toutes les actions étudiées en théorie dans la phase de conception.

 

Les personnes impliquées dans l’organisation d’une journée sécurité

 

Pour plus de renseignements sur la manière de bien organiser une journée sécurité, on vous recommande de suivre le lien en cliquant ici.

Voici quelques acteurs clés :

 

La direction de l’entreprise

Elle est responsable de la politique et de la culture de sécurité au travail de l’entreprise. Elle doit donc jouer un rôle clé dans toute initiative de sécurité.

 

Les responsables de la sécurité

Les responsables de la sécurité sont chargés de veiller au respect des normes de sécurité et de former adéquatement les employés. Le CHSCT (comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail) fait partie intégrante de ces responsables.

 

Les représentants syndicaux

Ils jouent un rôle important dans la promotion de la sécurité au travail et la défense des droits des travailleurs en matière de sécurité. Les représentants de l’INRS en sont des exemples.

 

Les inspecteurs de sécurité

Ils ne sont pas directement impliqués dans la démarche interne de l’entreprise. En effet, ils effectuent des inspections régulières pour s’assurer que les normes de sécurité sont respectées et que les risques sont minimisés.

 

Les spécialistes de la santé et de la sécurité

Il est possible de les inviter dans les réunions de mise en place de la démarche sécurité et pendant la journée sécurité. Leur rôle consistera à fournir des conseils et une expertise pour aider à réduire les risques et à améliorer la sécurité au travail.

 

Les fournisseurs de matériel de sécurité

Ils fournissent les équipements et des outils de sécurité appropriés. Ils seront également impliqués dans l’installation de ces matériels ainsi que l’apprentissage nécessaire à leur utilisation.

 

Les employés

Les employés sont les personnes les plus directement concernées par la sécurité au travail. Ils doivent être formés et encouragés à respecter les règles de sécurité et à signaler tout danger potentiel.

 

Les principes à retenir pour l’optimisation d’une journée sécurité

 

Pour réussir l’apprentissage lors d’une journée sécurité, il convient de considérer les principes suivants :

 

Un public bien ciblé

Il est préférable de s’adresser à une équipe bien précise lors de la séance de formation pour une meilleure communication. La méthode la plus efficace est alors d’organiser plusieurs séances afin de gagner l’attention d’un petit groupe de salariés à chaque fois.

 

Un contenu ludique et pertinent

Le contenu doit être précis à chaque séance en fonction du secteur d’activité de l’entreprise. Il est possible d’aborder plusieurs sortes de thématiques telles que :

  • les procédures de sécurité ;
  • les risques spécifiques à votre entreprise ;
  • la sécurité informatique ;
  • la sécurité physique ;
  • la sécurité routière ;
  • la sécurité alimentaire ;
  • la santé mentale et le bien-être, etc.

Une méthode de communication efficace

Aujourd’hui, la plupart des entreprises utilisent les techniques innovantes pour la formation à la sécurité au travail. C’est un mode de formation ludique, captivant et très apprécié des apprentis.

 

Une fréquence régulière

Cet aspect devrait être prévu dans la politique sécurité. Il est, en effet, indispensable de tenir régulièrement des journées sécurité pour maintenir et recycler les connaissances.

 

Considération des retours

Il est essentiel d’être à l’écoute des différents retours des employés qui ont assisté à une formation sécurité. Ce sont des informations qui serviront à améliorer les prochaines séances.

 

Quelques idées de méthodes engageantes et ludiques pour une journée sécurité

 

Pour mieux planifier et organiser une journée sécurité, voici quelques idées de mode de formation motivante.

 

Les escape games

Ce sont des jeux d’évasion grandeur nature qui impliquent des énigmes de sécurité. Les employés sont placés dans une situation fictive où ils doivent résoudre des problèmes de sécurité pour s’échapper.

 

Simulation de catastrophe

Il s’agit d’exercices qui simulent des situations d’urgence réelle. Les employés apprennent à gérer des situations de crise, telles qu’un incendie ou une fuite de gaz, dans un environnement sûr.

 

Vidéos et animations

Ce sont des outils pédagogiques efficaces pour enseigner les principes de sécurité. Ils sont utilisés pour illustrer des situations de sécurité courantes et montrer aux employés comment réagir.

 

La réalité virtuelle

La réalité virtuelle est de plus en plus utilisée dans les formations en entreprise, notamment dans le domaine de la sécurité. Elle vise à simuler des situations dangereuses ou difficiles à reproduire en situation réelle. Elle sert aussi à former les employés de manière plus efficace et sans risque. Dans le domaine de la sécurité, la réalité virtuelle est utilisée pour simuler des :

  • incendies ;
  • accidents de travail ;
  • évacuations d’urgence ;
  • interventions en cas de catastrophe naturelle, etc.

Les employés apprennent ainsi à réagir de manière adéquate et à mettre en pratique les procédures de sécurité en respectant les règles.

En utilisant la réalité virtuelle, les formations sont plus engageantes et interactives. Cela se traduira par l’amélioration de la mémorisation des informations. De plus, les employés pourront s’entraîner autant de fois que nécessaire. Cela sans risquer leur sécurité ou perturber la production de l’entreprise. La réalité virtuelle est ainsi un outil efficace pour former les employés à la sécurité en entreprise. Elle donne la possibilité de simuler des situations dangereuses ou difficiles à reproduire en situation réelle. Elle rend les formations plus engageantes et interactives.