30 janvier 2023, 08:04
prim-nordpasdecalais

Comment développer des compétences en empathie ?

Vos préjugés jouent un rôle majeur dans la façon dont vous percevez les autres. Vos perceptions constituent votre réalité, qu’elles soient ou non la réalité de quelqu’un d’autre. Les différences de perception entre vous et les autres peuvent faire la différence entre un leadership réussi et un désastre complet. Connaissez donc vos propres préjugés ! Par exemple :

Vous pensez que les leaders doivent ” prendre les choses en main ” et diriger depuis l’avant de l’organisation ? Si c’est le cas, vous pourriez ressentir de la frustration et de la résistance lorsque vous travaillez avec d’autres personnes qui croient que les leaders devraient diriger depuis le milieu. Croyez-vous que les autres doivent simplement “se taire et vous écouter” ? Si c’est le cas, ils ne feront probablement que ce que vous dites et rien de plus jusqu’à ce que leur frustration soit écrasante et qu’ils partent. Pensez-vous que les réunions doivent commencer et se terminer à l’heure ? Si oui, vous serez certainement frustré par les personnes issues de cultures qui accordent beaucoup moins d’importance au temps. Pensez-vous que la plupart des problèmes seraient résolus si les gens faisaient simplement “ce qu’ils sont censés faire” ? Et si les gens ne savaient vraiment pas ce qu’ils sont censés faire ?

Voici les lignes directrices pour développer l’empathie :

 

1. Faites l’expérience des principales différences entre les gens

L’un des meilleurs exemples de solides compétences en matière d’empathie sont les personnes qui ont voyagé ou travaillé dans des environnements multiculturels. Elles ont appris que la façon dont elles voient et vivent les choses est souvent différente de celle des autres. Les personnes ayant peu ou pas de compétences en empathie peuvent avoir une conscience intellectuelle de ces différences. Cependant, jusqu’à ce qu’elles fassent réellement l’expérience de ces différences, leurs compétences en matière d’empathie resteront probablement assez limitées.

 

2. Apprenez à identifier vos propres sentiments : développez une certaine intelligence émotionnelle

Beaucoup d’entre nous sont tellement “fermés” en matière de sentiments que nous ne pouvons pas facilement les identifier chez nous et encore moins chez les autres. Par exemple, nous pourrions percevoir les pensées comme étant les mêmes que les sentiments. Ainsi, lorsque quelqu’un vous demande ce que vous pensez d’un projet, vous pouvez répondre : “Je pense que nous avons beaucoup à faire”. Ou encore, nous pourrions ne pas faire la distinction entre des émotions connexes, par exemple entre la frustration et l’irritabilité ou le bonheur et l’excitation.

 

3. Demandez régulièrement aux autres leur point de vue et/ou leurs sentiments par rapport à une situation

Comparer silencieusement leurs réponses à ce que vous auriez pu penser qu’elles seraient. Cette approche vous permet non seulement d’aiguiser vos propres compétences empathiques, mais aussi d’en apprendre davantage sur vos employés.

Sommaire
A partager sur
Facebook
Twitter
LinkedIn
A lire aussi