Grâce à une écoute attentive et un accompagnement psychologique, le psychologue se doit d’accompagner les patients atteints de troubles moraux ou psychiques, chroniques ou ponctuels. Il s’adresse à divers publics : la petite enfance, les adolescents, les salariés, les couples, les adultes. L’accompagnement se fait en fonction du mal-être d’une personne, sur le court, moyen ou long terme.

Faisons un point sur la FFPP

La FFPP ou la Fédération Française des Psychologues et de la Psychologie, a été créée en 2003 et est pluridisciplinaire. Elle a pour mission de connecter les psychologues praticiens et ceux universitaires afin de mieux valoriser cette discipline. Cette diversité est due aux différents membres du bureau fédéral, provenant des divers secteurs de la psychologie : éducation nationale, psychologue clinicienne, psychologie du sport ou du travail entre autre.

Elle se veut de penser aux programmes d’enseignement universitaires et aux pratiques professionnelles relatives à la psychologie, au code déontologique, ou à l’insertion professionnelle des diplômés. Au niveau de la FFPP Emploi, des coordinations régionales sont même de mise pour promouvoir cette branche au sein des instances territoriales. Aussi, elle regroupe diverses activités et associations comme l’AFPC ou l’AEPU.

Il faut savoir qu’elle publie tous les mois un bulletin d’information, organise des rencontres et propose des formations de psychologues. Elle soutien même la Commission Nationale Consultative de Déontologie des Psychologues.

Les diverses spécialités du métier de psychologue

Le psychologue exerce une profession à part entière que ce soit dans les cabinets privés ou dans le domaine de la fonction publique. On recense différents profils pour la profession de psychologue :

  • Les psychologues cliniciens : Ils usent de diverses méthodes thérapeutiques et agissent en tant qu’auxiliaire petite enfance. Ils agissent aussi dans le service social de l’enfance et au niveau de la spécialisation pédiatrie ou gérontologie.
  • Le psychologue du travail : il agit plutôt dans les entreprises. Entre gestion du stress et des conflits, suivi de carrières, sélection du personnel… Ce poste de psychologue agit sur de multiples niveaux.
  • Le psychologue social lui, accompagne les salariés.
  • Le psychologue de l’Education nationale dispose d’un diplôme d’Etat en tant qu’éducateur et favorise la réussite des élèves via un soutien psychologique. Son action s’apparente aux psychologues scolaires.
  • Le psychologue cognitiviste lui, se charge de la compréhension du comportement.

Les qualités du psychologue ? Il doit avoir une certaine capacité d’écoute, doit aimer aider son prochain, et doit avoir une faculté naturelle à faire parler son patient. Peu importe le type de métier auquel on fait face, il faut un excellent sens de l’observation et de la relance. Aussi, il doit apprendre à être neutre et objectif.

Formations et débouchés du métier

Pour exercer un emploi psychologue, une formation de niveau Bac +5 est obligatoire. Il sera possible de prendre un parcours universitaire avec un master professionnel en psychothérapeute, en tant que psychologue clinicien, en psychologie cognitive ou en psychologie cognitive…

Trouver un emploi en tant que psychologue n’est pas complexe. Le psychologue peut postuler au sein d’un cabinet, dans une entreprise en tant que cadre de santé par exemple ou dans un centre hospitalier. De nombreuses offres d’emplois disponibles sont visibles au sein du service public.

Quand le psychologue travaille en faveur de l’état, il peut être recruté sur concours. Un exemple concret est celui du conseiller d’orientation psychologue, très recherché par l’Education Nationale. Pour être libéral, il faut que le psychologue pense bien à sa formation, son expérience ou encore sa personnalité.

En début de carrière, il faut préciser que le psychologue peut toucher autour de 1900 euros brut par mois. En ce qui concerne le psychologue libéral, cela dépendra surtout du tarif de ses consultations.